Vidéo Aston Martin DBX :%% Les fans DBctés !

0
21

«Tout ça pour ça ?», ont pesté, sur les réseaux sociaux de la marque de Gaydon, entre autres, une bonne partie de ceux qui, devant le très sculptural DBX Concept de 2015, avaient poussé des oh! et des ah!. Il faut dire que le futur SUV d’Aston Martin ressemble davantage à n’importe quel autre SUV plutôt qu’au prototype duquel il était censé s’inspirer fortement.

Plus qu’un an à tirer en ce bas monde, à y traîner sa peine en attendant l’avènement du premier SUV d’Aston Martin, le DBX, modèle surveillé comme le lait sur le feu et que préfigurait le «sexquis» (aussi sexy qu’exquis) concept du même nom, présenté en 2015 au salon de Genève.

Oui, mais voilà ! Les clichés et la vidéo du premier prototype doté de la carrosserie définitive, mais lourdement grimé, cependant, postés récemment par Gaydon «itself» dans le dessein decalmer les ardeurs des photographes espions et l’impatience de ses aficionados, ont été «clashés» copieusement sur les réseaux sociaux.     

Un «Sensei» de l’euphémisme vous dirait de l’accueil réservé à la vidéo d’Aston (plutôt spectaculaire, pourtant, puisqu’on peut y admirer le futur SUV à l’emblème ailé drifter sur un chemin de forêt aussi aisément que la supersportive DBS Superleggera sur circuit) a été mitigé ! 

Sur la page Youtube officielle de la marque, nombreux sont les internautes qui ont fustigé le look du véhicule, très éloigné de celui du concept. Et c’est la partie arrière du véhicule qui s’est attiré les commentaires les plus incendiaires.

«Shocking!»

C’est vrai qu’avec sa poupe boursouflée et sa garde au sol généreuse, ce SUV 5 portes, futur concurrent des SUV de Lambo, Bentley et Rolls (en attendant le Purosangue de Ferrari), n’a pas la grâce du Coupé DBX Concept. Seuls les feux avant effilés et la calandre maison semblent avoir survécu à la rationalisation inhérente à tout processus d’industrialisation.

Mais n’est-ce pas aller vite en besogne que de prononcer un jugement définitif sur un véhicule en cours de développement et profusément camouflé ? «Wait and see», doit-on se dire à Gaydon.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here