Dodge Hellephant 426 Crate HEMI : Un pachyderme sur les rives du Styx !

0
21

Popularisé par Chrysler et Mopar à partir des années cinquante, le moteur Hemi a effectué un come-back tonitruant à l’occasion du Sema Show de Las Vegas avec la Dodge Hellephant 426 Crate HEMI. Une créature tout droit débarquée des enfers dont seul le cœur (hypertrophié) est appelé à avoir un destin commercial  !

Si les voitures spectaculaires sont le fonds de commerce du SEMA Show de Las Vegas, rendez-vous annuel des préparateurs et des équipementiers, si les prépas les plus folles y rivalisent de technicité, d’excentricité, les stars des autres stands semblaient timorées cette année. Et pour cause, elle n’est pas née, la bagnole qui ne pâtirait pas d’être mise en perspective avec la star hors-norme de Dodge.

Dès que vous prenez connaissance de son nom, vous savez déjà que ça va être «hot», brûlant, même : Dodge Hellephant 426 Crate HEMI. Il faut décomposer cette appellation et regarder dans les rétros pour saisir l’importance de ce lancement ! «Hellephant» est une contraction de «Hell», pour Hellcat (avion de chasse et chasseur de char américains de la Seconde Guerre mondiale), et «Elephant», qui était le «petit nom» du moteur 426 Hemi à l’époque.

Introduit en 1964, ce V8 de 426 ci (pour «cubic inches»), soit à peu près 7 litres de cylindrée (6 981 cm3 pour être tout à fait précis), avait reçu ce sobriquet du fait de sa taille et de sa puissance pachydermiques, tandis qu’il devait l’autre partie de son nom à la forme hémisphérique de ses chambres de combustion.

Sa version «2.0» se montre digne de ce nickname ! Plutôt 426 fois qu’une ! Elle développe la puissance phénoménale de 1 000 «mustangs» et pas loin de 1 300 Nm de couple grâce à la présence d’un gros compresseur à double vis de trois litres, muni d’un rotor hautes performances qui serait chipé d’un paddock lors d’une des manches du championnat NASCAR que ça ne nous étonnerait pas…

Mille millions de mille chevaux…

Présenté dans un écrin majestueux au SEMA Show, un véhicule témoin, la Dodge Super Charger 1968, concept car néo-rétro (ou «Continuation») basé sur un des muscle cars les plus iconiques des années soixante, ce big block sera commercialisé par Mopar en tant qu’accessoire de performance «plug-and-play». Il pourra être installé dans n’importe quel pony car de Dodge, pourvu qu’il ait été commercialisé avant 1976. Doté d’un bloc moteur en aluminium pour contenir autant que faire se peut son poids, ce V8 suralimenté sera livré avec tout le filage nécessaire, mais aussi les supports moteur, les capteurs, un alternateur, les courroies, une pédale d’accélération.

Enfin, une boîte de vitesses mécanique à six rapports, tirée de la Dodge Challenger Hellcat My 18, mais retravaillée afin d’être en mesure d’encaisser la puissance herculéenne du 426 Crate Hemi (à noter qu’elle parvient tout de même à «dealer» sans problème avec les 840 ch de la Challenger), peut également être livrée par Mopar.  

Disponible à partir de janvier 2019 chez les détaillants Mopar ou en ligne, ce moteur (ça tourne à la caricature !) sera accompagné d’un logo Hellephant, à apposer sur la voiture qui aura l’insigne privilège de l’accueillir sous son capot !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here