Lamborghini Aventador SVJ :%% «Rekordmeister».

0
6

La der des ders des Aventador est une «Rekordmeister». Elle s’est adjugée récemment l’un des records les plus convoités dans l’univers des voitures de sport, celui du tour le plus rapide pour une voiture de série sur la mythique boucle nord du Nürburgring. «What else ?».

La SVJ devrait faire figure de chant du cygne de la sprinteuse de Sant’Agata Bolognese. Et quel chant du cygne ! Cette version exaltée de la «mamie» Aventador – dont c’est la huitième année de carrière – a pulvérisé le record au tour sur le Nürb’ ! Avec un chrono de 6 minutes 44 secondes et 97 secondes, elle améliore de près de deux secondes et demie le précédent record, qui était détenu par l’actuelle Porsche 911 GT2 RS.

En imposant sa loi sur le circuit allemand, cette SVJ s’est fait un nom ! Mais que signifie-t-il, déjà, ce nom ? Extrapolée de la déjà très aboutie Aventador SV (pour Super Veloce), elle rend en fait hommage à deux de ses glorieuses aïeules datant du début des années 70, les Miura P400 SVJ – déclinaison produite à 6 unités – et P400 Jota (le «J» espagnol, à prononcer «khota»), exquis «one-off».

On peut donc dire que la «Jota» a été «mouwaffa9a»… Tant le nom de baptême de cette Lambo que ses aptitudes hors du commun ont dû faire saliver les riches inconditionnels de la marque, même ceux qui pouvaient en avoir assez de «bouffer» de l’Aventador !

Esthétiquement parlant, c’est l’ampleur du travail accompli en soufflerie qui capte l’attention. Toute l’aérodynamique de la SVJ a été revue, avec un appui général de l’auto qui progresse de 40% grâce à l’adoption d’éléments spécifiques : spoilers avant et arrière plus menaçants, jupes latérales «maxi»… Une vraie bête ! L’aérodynamique active a également été peaufinée, avec l’apparition de  nouveaux éléments mobiles. Cette aéro soignée est l’un des deux secrets de la forme olympienne qu’affiche ce «fuoriclasse», qui pulvérise le 0 à 100 km/h en 2,8 s et qui atteint une v-max de 350 km/h !

Au taquet !

Son autre secret ? Son V12 6.5, boosté par rapport à celui de ses sœurettes. Cet incroyable bijou développe 770 ch (et un couple maxi de 720 Nm). A comparer aux 750 canassons et 690 Nm de la SV. Mais tous les chiffres du monde ne témoigneront pas de ses aptitudes pour le «Bel canto» ou son incroyable allonge.

Cette Aventador SVJ sera produite à 900 unités et devrait s’afficher à un tarif avoisinant les 420 000 euros (5 millions de dirhams environ). Par rapport à une SV, la rallonge est de moins de 30 000 euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here